top of page

Ces oiseaux qui nous accompagnent

Les oiseaux nous accompagnent sur l’eau, 

en barbotant ou en plongeant. 

Ils nous observent dans le ciel loin là-haut, 

tels des sentinelles du rivage nous épiant.



J’en ai parcouru des lacs à bord de mon canot. Je les ai vus, je les ai bien observés et j’en ai rapporté des images pour mieux les connaître.


Laissez-moi vous aider à les identifier.



Il y a d’abord les oiseaux qui sont souvent sur l’eau. Le Plongeon huard, souverain sur les lacs du Québec, semble maître de la situation. Il glisse sans bruit, se lève en position verticale en s’aidant de ses ailes, s’ébroue, plonge et disparaît… on le cherche et il émerge des mètres plus loin nous surprenant de nager autant sous l’eau pour se nourrir.  Il fait son nid d’un simple creux dans un amas de végétation sur le bord de l’eau. Son cri caractéristique nous envoûte.


Beaucoup plus petit et plus trapu voilà le Grèbe à bec bigarré qui plonge aussi pour se nourrir.  On aperçoit furtivement ce maître nageur de nos lacs et son cri est aussi reconnaissable entre tous.



Vient ensuite le Cormoran à aigrettes, avec son long bec effilé et son plumage très foncé, qui plonge aussi sous les eaux. Il se fait remarquer par sa posture particulière, perché sur les arbres ou les rochers au bord des lacs: c’est qu’il fait sécher les plumes de ses ailes en les déployant tout fièrement.



Un autre oiseau moins connu qui se nourrit aussi de poissons sous l’eau est le Grand Harle avec sa femelle arborant un long bec finement denté. Il n’est pas rare de la voir se reposer ou se promener avec sa nombreuse progéniture à la fin de l’été.



Vous aurez certainement la chance d’observer le très familier Canard colvert. Le mâle présente de belles couleurs brillantes sous le soleil.  On voit souvent la femelle sortir ses nombreux petits pour une promenade sur l’eau. Ne les dérangeons pas, après tout  nous sommes chez eux sur l’eau. 





Il y a aussi plusieurs espèces d’oiseaux qui volent au-dessus de vous quand vous nagez. Remarquez le Grand Héron tellement majestueux tant en vol que sur le rivage. Il vous surveille… peut-être qu’il vous envie de pouvoir nager ainsi à la surface de l’eau?



Comment ne pas parler du commun Goéland à bec cerclé que l’on observe souvent en grandes bandes bruyantes. Presque tout blanc, il se distingue cependant par le bout noir de ses ailes et l’anneau noir de son bec jaune.



Plusieurs oiseaux se promènent également sur les rives comme les limicoles par exemple qui peuvent être nombreux. Parmi eux, repérez le solitaire qui se balance de la tête à la queue en marchant et qui vole au ras de l’eau tout près des berges: voilà le Chevalier grivelé. Vous le remarquerez sûrement un jour ou l’autre.


Pour finir je vous offre cette photo d’un Plongeon huard qui couve précieusement ses œufs. Je glisse sur l’eau en canot et je le prends en photo sans le déranger. Malgré la distance qui nous sépare, il me voit et me suit des yeux. Il se penche pour mieux protéger son nid. Quand je regarde ensuite mes photos à la maison… surprise! J’ai également photographié un Chevalier grivelé qui passait devant lui. Un instant magique!



Nagez. Nagez toujours plus loin, toujours plus en harmonie avec la nature. Vous êtes remarquables! Les oiseaux vous regardent, vous suivent, vous épient. Ils partagent avec vous ces eaux… après tout, ils y sont chez eux plus que vous.


Chers nageurs et nageuses en eau libre, je vous admire et vous salue bien bas.     




Claire Gagnon Fortin

Ornithologue amatrice 

Qui prend mari prend hobby ! En couple depuis 54 ans, c’est son conjoint qui l'initie très tôt à l'observation des oiseaux, des fleurs et de la nature. Depuis, la photographie et les nombreux voyages se sont ajoutés à leurs passions, révélant autant de belles découvertes dans l'univers des oiseaux. À 75 ans, elle considère comme un privilège de pouvoir encore pratiquer ce loisir, le perfectionner et partager le plaisir immense qu'il lui procure.





           

55 vues

Comentários


bottom of page